Trois questions à Philippe Keraël, Global Fraud Leader chez Capgemini

29 octobre 2015

Les entreprises ont prioritairement démarré leur transformation numérique pour répondre à des problématiques de relation client. C’est par là aussi que sont apparus de nouveaux risques d’intrusion et de fraude, et particulièrement dans le secteur de la banque et de l’assurance. Interrogé par Business Analytics Info, Philippe Keraël, Global Fraud Leader - Risk & Compliance Head for Continental Europe chez Capgemini, détaille ces nouveaux risques et décrit dans quelle mesure les entreprises peuvent se protéger.

Les Big Data : catalyseurs de la transformation numérique des entreprises

28 octobre 2015

L’information d’entreprise, naguère centrée sur les produits, puis sur les clients, est aujourd’hui à un nouveau tournant de son histoire : les données ont pris le pouvoir ! Si leurs sources se sont multipliées avec l’avènement des réseaux sociaux et de l’Internet des objets, c’est surtout le potentiel lié à leur analyse et leur exploitation qui est désormais porteur des plus belles promesses – grâce notamment à des outils de nouvelle génération et à la créativité des entreprises. Les big data sont en réalité devenues un catalyseur de transformation digitale. Eclairage de Mick Levy, Directeur Innovation Business chez Business&Decision.

Aujourd’hui, ce sont les données qui fixent le cap

7 octobre 2015

Depuis la création de la toute première base de données, la qualité des données a toujours été une préoccupation. Ce sujet a toutefois été longtemps négligé, pour la simple raison que l'efficacité des processus était toujours jugée plus importante que l'exhaustivité et la précision des données. Les données étaient un sous-produit des processus. Résultat : les bases de données comportaient énormément d'erreurs et d'omissions. Un article de Jeroen Dijkxhoorn, Directeur du Centre d'excellence Plate-forme analytique de SAS.

Au-delà de la Customer Centricity

2 octobre 2015

Customer Centricity… Plus de 740 000 résultats sur Google en septembre 2015. Nombre d’événements sur ce thème à destination des professionnels du marketing, sans compter les innombrables articles dans la presse spécialisée. Assurément un des buzzwords 2015! Et si le succès commercial de ce concept nécessitait d’aller au-delà ? Dans la combinaison de l’intérêt du client, illustré par son appétence pour l’offre personnalisée qui lui est faite (traduisez Customer Centricity), et de celui de l’entreprise, tributaire de ses budgets, de ses objectifs stratégiques ou de sa politique d’achat du moment. Un article d'Albert Derasse, Senior Business Solutions Manager Customer Intelligence South West Europe.

Marketing – 5 idées reçues sur le client

25 août 2015

De plus en plus d’entreprises voient dans la “customer intelligence” un véritable eldorado. Détenir le savoir sur le client, son comportement et ses préférences serait la clé pour faire la différence face à la concurrence, et pour se ménager une croissance durable. Mais dans le même temps, les malentendus s’accumulent. Je vous propose de tordre le cou aux idées fausses les plus tenaces… Une tribune signée par Eric Vessier, Consultant CRM Analytics, SAS France.

L’intégration des données évolue grâce aux Big Data et à l’open source

21 juillet 2015

« Pour moi, les big data n'existent pas en tant que volume. » Voilà une déclaration étonnante de la part d'un spécialiste de l'intégration de données. « La taille est relative. Elle ne reflète que l'origine. » Il est du reste impossible de définir un seuil minimal pour mesurer l'ampleur des big data, mais ce phénomène concerne le domaine de l'intégration de données, lui-même devenu quasiment une spécialisation banalisée. Une tribune d'Arturo Salazar, Business Solution Manager, SAS région Europe sud-ouest

RH et analytique : tour d’horizon

8 juillet 2015

En quelques années, le métier des Ressources Humaines a beaucoup évolué. Même si les tâches d’hier sont toujours d’actualité, que ce soit par obligation légale (bilan social annuel), ou par nécessité de gérer et piloter l’activité en s’appuyant sur du reporting ad-hoc (gestion prévisionnelle des compétences, recrutement, formation, masse salariale, etc.), des tâches et des besoins nouveaux sont apparus, plus complexes, nécessitant davantage de moyens technologiques. Hier, centres de coût, les DRH se positionnent aujourd’hui pour contribuer activement à la production de valeur. Une interview d’Amélie Albin, Consultante en charge de l’offre RH chez SAS.