Depuis la première édition, il y a quelques années, de ce recueil de cas d’entreprises, j’ai toujours insisté sur la façon dont l’analyse des big data contribuait à la transformation des entreprises. Si j’ai partagé nombre de bonnes pratiques et connaissances sectorielles ou métiers, la principale question qui revient est « comment ? ». Comment les entreprises peuvent-elles préparer l’avenir, tout en restant attentives à leur réussite d’aujourd’hui ? Comment les employés peuvent-ils gagner du temps avec des systèmes innovants et évolutifs, sans risques de perturbations ?
Par Mikael Hagstrom, Executive Vice President, EMEA & Asie Pacifique, chez SAS.

M_Hagstrom

Les big data engendrent de nouveaux défis, mais aussi des opportunités considérables. Les données issues des réseaux sociaux, des usages mobiles et des capteurs ne sont que quelques exemples de sources de données qui –analysées convenablement – peuvent vous aider à améliorer votre activité sur différents plans. Mais de nombreuses entreprises sont empêtrées dans des systèmes informatiques vieillissant qui découragent toute volonté d’innovation.

 

Il est vrai que la technologie est à la fois un élément clé et un vecteur d’innovation, mais tout comme des graines peuvent parfois étouffer de nouveaux brins d’herbe, les technologies obsolètes peuvent brider l’innovation. Lorsque vous développez une culture qui favorise l’utilisation de compétences et de technologies nouvelles, votre capacité à innover s’accroît. Puis ces innovations vous permettent de vous approprier d’autres compétences et technologies. Cela forme un cercle vertueux, et les améliorations suivent.

 

Lorsqu’on s’approprie les compétences et technologies analytiques, des changements interviennent progressivement, avec quatre étapes principales :

 

  1. La modernisation de vos activités à l’aide de l’analytique vous donne confiance dans les chiffres pour vous appuyer sur une version unique de la vérité. C’est exactement ce que recherchait l’organisme de crédit italien Agos, lorsqu’il a racheté un autre établissement majeur de crédit, mais aussi Windham Exchange & Rentals pour son activité d’échange de logements pour les vacances : une capacité à créer des modèles sur la base d’informations dont ils disposaient et qui se révélait cruciale.
  2. L’intégration de l’analytique dans les processus métiers peut aider l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise à en bénéficier. L’analytique se démocratise principalement grâce aux techniques de visualisation de données et d’automatisation. Par exemple, Taipei Medical University s’appuie sur la visualisation pour analyser en profondeur ses dépenses et revenus quotidiens. Cette technique est considérée comme un moyen efficace pour tirer le meilleur parti des big data, tout en permettant aux utilisateurs métiers d’en bénéficier.
  3. L’innovation, comme nous l’avons dit plus haut, est à la fois un produit et un activateur de la technologie. L’une de ses fonctions principales est de rendre possibles des projets impossibles à concrétiser auparavant. On m’a présenté beaucoup de projets analytiques matures, ces derniers mois, dans le secteur des télécoms. Les temps de traitement sont passés de quelques heures à quelques secondes, alors que le coût total de possession a été réduit de plusieurs millions de dollars. Un CEO m’a dit un jour que les revenus de son entreprise avaient augmenté de 30%, grâce à un millier de micro-campagnes créées chaque jour sur la base de 5 000 modèles ! Il a promis de partager son expérience avec nous prochainement.
  4. La transformation intervient lorsque les entreprises maîtrisent la modernisation, l’intégration et l’innovation. Celles-ci, lors de cette quatrième étape, ont atteint un point de maturité où l’intégration et l’innovation sont combinées. Il y a vingt ans, la publicité en ligne n’était qu’un concept. Aujourd’hui, c’est un secteur à part entière qui croît très rapidement grâce à une capacité essentielle offerte par la technologie : celle de transformer des données en connaissance. De surcroît, de nouvelles sources de revenus peuvent être obtenues via des applications en mode SaaS (Software as a Service).

 

Alors, comment moderniser votre entreprise ? Réfléchissez aux moyens de tirer parti des plus récentes technologies, telles que le Grid Computing, l’analytique haute performance et Hadoop. Analysez vos processus existants et voyez dans quelle mesure l’intégration de l’analytique pourrait apporter une valeur ajoutée à vos spécialistes métiers. Réfléchissez aux moyens d’utiliser l’analytique pour innover et lancer de nouveaux produits et services. Enfin, utilisez l’analytique pour transformer votre entreprise et créer un marché qui n’a jamais été exploré auparavant.

 

L’heure de la modernisation a sonné. Dans un environnement toujours plus dynamique et interconnecté, ceux qui ne prennent pas de risque seront relégués en queue de peloton. Comme vous le verrez dans ce nouveau numéro d’ « Intelligence Quarterly », si les défis sont de plus en plus complexes, les possibilités pour transformer des données en connaissances permettant de relever ces défis sont de plus en plus nombreuses.

 

A la différence d’autres innovations suscitées par les technologies, la modernisation ne débute pas par une hausse de vos budgets informatiques. La plupart de nos clients témoignent de réductions de coûts substantielles obtenues dès le début de leurs projets. La modernisation engendre une valeur immédiate et accélère l’innovation.

 

Réfléchissez aux moyens qui vous permettront d’aider votre entreprise à améliorer ses performances, transformer ses activités, accélérer l’innovation et tirer le meilleur parti de ses big data. Simultanément, vous offrirez un meilleur service à vos clients, et obtiendrez une plus grande satisfaction de vos employés.

 


Lire la nouvelle édition d’« Intelligence Quarterly » (en anglais)

(Cet article est une traduction d’un papier Mikael Hagstrom, publié à l’origine sur « The Corner Office », le blog des dirigeants de SAS)