webleads-tracker

Gouvernance de données : objectif création de valeur

Avec la multiplication des sources de données que les entreprises doivent prendre en compte dans leurs programmes analytiques – Big Data, applications mobiles, réseaux sociaux, etc. – et qui émanent, de plus en plus souvent, de l’extérieur de leur système d’information, les stratégies de gestion de l’information doivent évoluer d’un schéma tactique à une gouvernance globale et stratégique. En prenant conscience que leurs données forment aujourd’hui un actif stratégique, non seulement elles optimiseront leurs prises de décision, mais elles capitaliseront sur leurs données pour créer de la valeur.

decision

L’analytique pénètre peu à peu l’ensemble des strates de l’entreprise, mais la gestion des données reste encore bien souvent cantonnée au niveau des projets. Avec la montée en puissance des Big Data et l’apparition de nouveaux modes de consommation de l’information (mobilité, SaaS), ce modèle ne répond plus à leurs besoins d’efficacité. L’étape suivante consiste à intégrer l’information au cœur du système d’information, c’est-à-dire à instaurer des principes de gouvernance globale, pour passer d’un schéma réactif à une stratégie proactive, reposant sur des processus automatisés.

A l’heure où la plupart des entreprises a déployé des fonctions de gestion des risques, on remarque pourtant que les décisions les plus importantes sont encore souvent prises ‘à l’instinct’ ou ‘à l’expérience’ plutôt qu’en s’appuyant sur l’analyse de données. Ce qui laisse la porte ouverte à des débats sans fin entre différentes directions fonctionnelles, ou simplement entre deux décideurs.  Pourtant, en optimisant l’utilisation des masses de données toujours plus importantes dont elles disposent pour améliorer leurs prises de décision, les entreprises peuvent s’affranchir de ces problématiques organisationnelles.

Selon Mark Troester, stratégiste chez SAS, tout l’enjeu d’une gouvernance globale des données réside dans la capacité de l’entreprise à intégrer l’analytique dans ses processus stratégiques (un opérateur de carte de crédit peut ainsi intégrer des fonctions de détection de fraude à des opérations courantes de gestion de compte). Ainsi, l’entreprise est en mesure d’automatiser des prises de décision fréquentes (détection de fraude, offre temps réel, prévisions, etc.) ; de diffuser des données analytiques via des applications web ou métiers lorsqu’une intervention humaine est nécessaire ; et de gérer les flux d’information afin d’améliorer la collaboration. L’essentiel étant de délivrer au décideur les données pertinentes, au bon moment.

Lire l’article (en anglais)

En complément : Le livre blanc de SAS sur la gouvernance de l’information.

Votre entreprise a-t-elle mis en place une stratégie de gouvernance des données ? Participez à l’enquête européenne menée par SAS, et recevez les résultats par e-mail ou lors du séminaire « Gérez vos données comme un capital stratégique » organisé par SAS le 22 mai prochain.

A lire sur Business-Analytics-Info.fr : « Gouvernance des Big Data : comment démarrer ? » et « De l’évolution des programmes de gouvernance ».

Réagir à cet article

COMMENTAIRE

Commentaire le 19/07/2013

[...] lire sur Business Analytics Info : « Gouvernance de données : objectif création de valeur » et « L’analytique fait fructifier les entreprises » Tags: analyse, big data, Data [...]

Lire les autres commentaires

DANS LA MEME RUBRIQUE

Envoyer à un ami

X
Limite de 255 caractères