La donnée et l’analytique, carburants des véhicules du futur

Il est loin le temps où Ford expliquait que ses clients pouvaient « choisir la couleur de leur voiture, du moment que celle-ci soit noire ». Aujourd’hui les constructeurs sont capables de proposer des centaines de milliers de combinaisons – en jouant sur la couleur, les types de peinture, les revêtements intérieurs, les coques des rétroviseurs, les roues, etc. La personnalisation n’est plus que dans la relation client et les services, elle l’est aussi pour les produits : vêtements et accessoires de mode, cosmétiques, médicaments, jouets, meubles…

L’apparition des véhicules autonomes marque une profonde rupture à différents niveaux de la chaîne de valeur. Alors que les véhicules deviennent intelligents – c’est-à-dire capables de tenir compte de l’environnement dans lequel ils évoluent – ils bouleversent les pratiques traditionnelles : sécurité et gestion des risques, assurance et responsabilités, maintenance prédictive, gestion du trafic et des parkings, protection de l’environnement. Au-delà des aspects technologiques, pratiques et administratifs, c’est un nouvel état d’esprit qui est en train de voir le jour : l’abandon de la propriété au profit de l’usage. Alors que 81% des ménages français possèdent au moins une voiture, le temps d’usage quotidien n’en est que de 5% ! Les 95% du temps le véhicule est en stationnement. Le véhicule autonome et partagé a certainement une place de choix auprès des nouvelles générations pour qui les Airbnb, Blablacar et autres sites de partage d’usage sont passés dans les mœurs.

 
Les données sont le dénominateur commun des innovations dont bénéficient les véhicules de nouvelle génération. Les big data alimentent les processus de conception, des tests, de fabrication, de vente et de maintenance. Les algorithmes d’intelligence artificielle brassent des milliers d’information en temps réel pour adapter le comportement du véhicule autonome aux conditions réelles de circulation. L’objectif est d’apporter aux usagers plus de confort, de sécurité et de liberté.

 
Principal bénéfice « collatéral » : l’innovation automobile permet de décloisonner les différents acteurs de la chaîne de valeur et les engage à collaborer. C’est à cette condition que les promesses des voitures autonomes et des smart cities, auxquelles on doit les associer, pourront être matérialisées.

 
Comme tous les mois, Business Analytics info vous propose une sélection des derniers articles qui reflètent cette course à l’innovation. Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

 

Retrouvez l’intégralité de la newsletter