Les big data ouvrent la voie à l’ère de la justice prédictive

En plein essor outre-Atlantique, le marché des technologies juridiques gagne maintenant la France. A l’aide des big data et des algorithmes d’analyse prédictive, il devient possible d’anticiper l’issue d’une procédure judiciaire. Le bouleversement des pratiques qu’induisent ces technologies aura un impact sur la confiance dans l’institution judiciaire.

L’usage des big data aura-t-il pour effet de restaurer la confiance dans les institutions qui rendent dans la justice ? Le partenariat signé entre le barreau de Lille et la start-up Prédictice, qui propose de calculer la probabilité de résolution d’un litige et le montant éventuel des indemnités, devrait apporter les premiers éléments de réponse à la demande d’une justice plus transparente, plus rapide, et capable d’expliquer ses décisions. Les algorithmes de justice prédictive sont par exemple en mesure de fouiller dans toute la jurisprudence pour extraire les arguments fondant l’issue d’un dossier. En France, le développement de ces technologies juridiques (« legal tech » en anglais) devrait s’accélérer avec l’ouverture des données promise par la loi numérique d’octobre 2016.

 

Justice prédictive : la fin du mythe d’une loi impartiale

 

En tout cas, une chose est certaine : l’analyse prédictive des décisions judiciaires va bouleverser les pratiques des professionnels du droit. Car l’une des conséquences de ces algorithmes est qu’ils mettront le doigt sur d’éventuelles récurrences dans les décisions passées et permettront, in fine, d’établir des profils de juge. Jusqu’à présent, les avocats, par leur expérience et leur expertise, détenaient en quelque sorte le monopole de ce « profilage » et s’en servaient pour mettre en œuvre des stratégies de contournement. Pour le magistrat Antoine Garapon, « la justice prédictive fait s’effondrer le mythe d’une loi impartiale et aveugle ». Mais elle soulève aussi des questions éthiques, comme sa nature commerciale ou le risque d’un transfert de confiance depuis les juges vers la technologie.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un article détaillé sur la justice prédictive en France,

et un autre (en anglais) au sujet de la libération conditionnelle recommandée par un algorithme dans le New Jersey.