Innovation et compétitivité, les big data tiennent leur promesse

Depuis longtemps, on entend que les big data ont un rôle important à jouer dans la concurrence à laquelle se livrent les entreprises. Pourtant depuis quatre ans, les bénéfices annoncés semblaient se faire attendre… Mais cette année, enfin, le nombre d’entreprises déclarant tirer un avantage concurrentiel de l’analyse de données marque une progression significative.

Pour la première fois en quatre ans, le pourcentage d’entreprises déclarant tirer un avantage concurrentiel de l’analyse de données affiche une progression. C’est ce que révèle un rapport paru début 2017 dans la revue Sloan Management du MIT. Basé sur une étude menée auprès de 2 602 professionnels issus d’entreprises du monde entier, il souligne que cette amélioration concernerait l’ensemble des organisations, tous secteurs d’activité confondus.

 

L’analytique, vecteur d’innovation

 

Après des années de stagnation, les entreprises semblent donc enfin avoir franchi un cap dans l’exploitation des données qu’elles collectent. Si les possibilités offertes par l’analytique sont désormais mieux connues et les applications stratégiques mieux ciblées, il semble également que des changements organisationnels profonds – tant au niveau des processus que de la culture d’entreprise – aient été mis en œuvre. Ainsi, les entreprises tendent par exemple à internaliser l’exploitation de leurs données clients, dans le cadre du développement d’applications personnalisées répondant plus précisément à leurs enjeux spécifiques. Désormais fonction transverse au sein des organisations, l’analyse de données a pour vocation d’optimiser le travail de l’ensemble des services.

 

L’analyse de données s’est tout d’abord révélée un important vecteur d’innovation au niveau des processus existants, mais aussi du business model, avec le développement de nouvelles offres, voire même de nouvelles activités. Cela tient aux possibilités offertes par l’analytique en termes de gouvernance des données, notamment en matière de partage des données, qui favorise naturellement l’innovation. En outre, l’intelligence artificielle n’est plus confinée à la recherche ; les entreprises exploitent des algorithmes d’apprentissage machine pour améliorer les compétences humaines et décharger les collaborateurs de tâches à moindre valeur ajoutée.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

L’importance des smart data pour les entreprises,

Les big data, toujours au cœur des projets des DSI en 2017