L’ « intelligence big data », prochaine révolution numérique

De nouvelles tendances numériques émergent et sont en train de converger très rapidement. Ces technologies révolutionnaires seront sources de progrès pour les entreprises tant en termes d’agilité, que de processus opérationnels et de productivité, à condition d’être bien préparées. Pour le chercheur James Canton, la prochaine révolution numérique traduira la synergie des big data et de l’intelligence artificielle, une fusion qu’il nomme « intelligence big data ».

La gestion des big data a longtemps été et reste un défi pour les organisations. D’ailleurs, si le stockage numérique permet depuis plusieurs années de sauvegarder l’information sur des disques ou sur des bases de données, dans les administrations, les hôpitaux et les entreprises, les documents papier sont encore beaucoup utilisés. Le fait de disposer de bases de données toujours plus grandes n’est pas toujours source de progrès pour les organisations, car en pratique il est très difficile de suivre le fil des téraoctets de vidéos, textes, photos et voix stockés chaque jour.

 

IA + Big Data = accélération des prises de décision

 

Collecter ces volumes massifs de données sur papier ou d’autres médias est tout aussi impossible. Autrement dit, les entreprises ne sont pas en mesure de répondre au besoin d’extraction d’information et de rapidité décisionnelle exigées par leurs clients et les marchés. C’est ici qu’intervient l’intelligence artificielle (IA). Cette technologie permet, via les machines intelligentes, une gestion optimisée des big data et une prise de décision extrêmement rapide. C’est pourquoi les deux technologies, big data et IA, sont en train de converger naturellement. Cette convergence va être très utile à l’Internet des Objets (IoT) : ce réseau massif de collecte de données via des millions de capteurs a besoin d’un « cerveau numérique » pour être utilisé et exploité. Cette synergie va aussi permettre des avancées dans la recherche pharmaceutique, la conception de voitures sans conducteur plus sûres, les énergies alternatives…

Si la collecte de données en vue d’identifier des tendances chez les consommateurs, les patients ou les salariés, d’accroître la productivité ou de résoudre des problèmes, a fait ses preuves, l’intelligence artificielle est indispensable pour extraire un sens des données récoltées. L’IA permettra d’analyser les volumes massifs de données, et de prendre les meilleures décisions, dessinant ainsi le futur de la croissance et du développement à l’échelle mondiale.

 

Deux technologies intimement liées

 

Quels seront les défis ? Si les processus décisionnels autonomes deviennent la norme, des questions éthiques émergeront. Les systèmes d’apprentissage automatique nécessitent pour l’instant la supervision humaine, mais cela ne sera pas toujours le cas. L’intelligence artificielle investit la santé, le droit, la finance, la publicité, la sécurité, la défense là où la technologie big data à elle seule ne suffit pas. Il ne faut pas commettre l’erreur de voir ces deux technologies comme distinctes, mais bien comme un seul et unique phénomène. Cette tendance ne sera perturbante que pour ceux qui ne l’auront pas prévue dans leur stratégie d’entreprise. Car si nous n’en sommes qu’aux prémices de la convergence, big data et intelligence artificielle ne fonctionnent d’ores et déjà plus l’une sans l’autre. Le futur a besoin d’intelligence big data !

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un point de vue sur les retombées positives de l’intelligence artificielle,

et un article sur l’usage de l’intelligence artificielle en médecine.