Internet des Objets : derrière chaque projet, un monde de potentialités !

Ceux qui associaient l’Internet des Objets à de grands projets d’envergure au service de l’humanité seront sans doute affligés par la poubelle intelligente, pour ne citer qu’une des nombreuses applications triviales aujourd’hui disponibles sur le marché. Mais dans l’univers de l’Internet des objets, ce n’est pas tant la nature du projet en soi qui importe que les données qu’il va permettre de collecter. Chaque application, même la plus insignifiante, abrite ainsi en théorie un potentiel non négligeable.

L’Internet des Objets va-t-il changer le monde ? A en juger par la poubelle intelligente, qui vous alerte lorsqu’il est temps de la sortir, la corde à sauter qui comptabilise vos foulées ou encore le bureau qui prend vos rendez-vous et vous commande à déjeuner… ce n’est en tous cas pas la vocation première de tous les projets IoT, loin s’en faut ! Pourtant dans ce domaine, l’apport de certaines innovations semble incontestable. Le bracelet fitness connecté, aujourd’hui largement adopté par le grand public, a par exemple littéralement bouleversé la façon dont sont collectées les données de santé, sans parler de leur volume !

 

Rationaliser la collecte de données

 

Et les potentialités vont bien au-delà ! L’application ResearchKit d’Apple collecte par exemple notamment auprès de diabétiques, d’asthmatiques et de personnes atteintes de la maladie de Parkinson des données « terrain » d’un tout nouvel ordre. Finies les données déclaratives ou les informations transmises par le laboratoire… ces données recueillies via un smartphone représentent un atout précieux pour la recherche comme pour l’amélioration de la qualité et de la rapidité des soins. Les projets ambitieux de ce type se multiplient. Dans le domaine agricole, on retiendra par exemple les vaches connectées qui aident les éleveurs à détecter au plus vite les maladies et améliorer ainsi la qualité du lait ; comme dans l’énergie, avec des appareils connectés qui permettent aux fabricants d’optimiser leur R&D et aux distributeurs de mieux prévoir la consommation.

 

Le point commun entre toutes ces applications ? Leur capacité à générer d’immenses volumes de données, car c’est précisément leur variété et leur diversité qui fait leur force. En effet, même les appareils les plus saugrenus comme les poêles connectées ou des tapis de yoga « intelligents » génèrent des données dont l’exploitation peut aller bien au-delà du périmètre initialement prévu.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

L’impact de l’IoT sur la médecine de précision (en anglais),

La vache connectée, un pas de plus vers l’agriculture 2.0.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« L’Internet des objets est en passe de changer nos vies »

et

« Des politiques de santé plus efficaces grâce aux progrès de l’analytique et des big data ».