Les big data fertilisent l’usage légal du cannabis

Aux États-Unis, contrairement à la France, l’usage médical de la marijuana est autorisé dans une vingtaine d’états, tandis que cinq états tolèrent également un usage récréatif. En 2016, ce marché légal en croissance est estimé à 6,7 milliards de dollars. Comme dans nombre d’industries, ses acteurs comptent désormais sur les big data pour optimiser les processus mais aussi améliorer la prévention.

Cela semble presque incongru. À l’heure où le débat sur la dépénalisation du cannabis est relancé en France, les moyens d’améliorer la culture et le commerce de marijuana, tout en éduquant mieux à son usage, figurent au cœur des préoccupations de ceux qui en ont fait leur métier, là où ces activités sont légales. Les experts de cette industrie en plein boom estiment que les services basés sur l’analyse de données garantissent la poursuite de son développement dans les meilleures conditions.

Pour l’instant, l’image sulfureuse du cannabis retient les leaders des solutions analytiques de se lancer sur ce marché à plus de 6 milliards de dollars. D’où l’émergence de « data services » spécifiques comme Flowhub, qui vise à aider les cultivateurs de chanvre à respecter les législations en vigueur, ou Headset, une application destinée aux revendeurs de marijuana, à l’image de celles en vogue dans le secteur de la distribution, offrant notamment une assistance au contrôle du stock et à la tarification.

Enfin, les données s’avèrent également utiles pour les consommateurs. La société Cannabis Reports, par exemple, propose une base de données exhaustive et ouverte sur plus de 30 000 souches de marijuana du marché légal. Pour son directeur général, il s’agit de faire preuve de transparence en informant le public au sujet des producteurs, des contrôles, des études médicales, etc. Avec les big data, le marché légal du cannabis a trouvé un engrais prometteur !

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article (en anglais) sur le changement d’image du cannabis grâce aux big data

et un autre (en anglais) à propos des big data dans l’agriculture.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« Un réseau de données aide les agriculteurs américains à mieux choisir leurs semences »

et

« E-commerce : quand la lingerie s’approprie l’analytique ».