Analyser la pollution en temps réel pour prévenir les risques

Grâce à de nouveaux capteurs et à une transmission des données en temps réel, il devient possible d’informer très précisément les populations sur les niveaux de pollution et d’allergènes. Les données pourront bientôt être visualisées sur des cartes comme le trafic routier aujourd’hui. Ce qui permettra également aux municipalités de savoir où agir en priorité.

Et s’il était possible de visualiser en ligne les données sur la pollution ambiante, sur les niveaux des pollens et des allergènes, de la même façon que nous consultons l’état du trafic aujourd’hui ? C’est ce à quoi veut aboutir l’Université du Texas (UT) à Dallas avec « GASP » (Geolocated Allergen Sensing Platform), son projet de capteurs de nouvelle génération. Capables de mesurer de nombreux paramètres avec une grande finesse, ces capteurs pourront transmettre en temps réel des données sur la qualité de l’air, la température, l’humidité et le niveau de six polluants et de plusieurs allergènes.

 

De tels réseaux de capteurs fourniront des informations précieuses pour les populations qui pourront décider d’éviter telle zone ou tel quartier en fonction de leurs propres risques. Ils aideront également les municipalités à définir leur politique de lutte contre la pollution et à améliorer les conditions de vie de leurs administrés en sachant précisément où agir en priorité.

 

Les stations de mesure de la pollution et des allergènes existantes fournissent des informations incomplètes. Encombrantes et chères, elles sont surtout trop espacées pour fournir des données précises. Grâce à ses nouveaux capteurs, l’UT Dallas espère contribuer à réduire les risques notamment pour les asthmatiques, principales victimes des pics de pollution conjugués aux pollens. Un projet pilote a d’ores et déjà été déployé à Chattanooga, ville réputée pour son exposition forte aux allergènes. Selon un rapport de 2014 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 7 millions de personnes seraient mortes dans le monde en 2012 à cause de la pollution… ce type de projet pourrait contribuer à sauver des vies.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article sur le rôle des big data dans la protection de l’environnement,

et

un autre sur la place des données dans la lutte contre le changement climatique.

 

A lire sur Business-Analytics-info.fr :

« Barcelone fait de l’Internet des objets une affaire publique »

et

« #COP21 : comment les big data contribuent à la lutte contre le changement climatique ».