Algorithmes : repenser le travail et la sécurité

Les algorithmes sont de plus en plus présents dans notre vie quotidienne, tant sur le plan professionnel que personnel ou social. Cette avancée rapide de la technologie, souvent synonyme de progrès, doit toutefois nous interroger sur l’évolution du travail ainsi que la sécurisation des dispositifs connectés et des données. Thierry Bedos, directeur général de SAS France, livre à ce sujet sa vision de l’avenir à l’horizon 2030.

Nous vivrons en 2030 dans une « société algorithmique ». Pour le projet « Vivre et travailler en 2030 », le directeur général de SAS France apporte sa contribution à une réflexion globale engagée par le magazine Alliancy. Au plus près des projets analytiques menés par les entreprises clientes de l’éditeur, Thierry Bedos a orienté le sujet sur deux axes : à quoi ressemblera le travail dans un monde bardé d’algorithmes et d’objets connectés, et comment préserver la sécurité de ces systèmes connectés ?

 

L’avenir du travail et de la collaboration

 

La transformation numérique modifie nos usages, mais aussi la nature du travail en optimisant de nombreux processus et en permettant aux entreprises, grâce à l’analyse prédictive, de mieux appréhender l’avenir. Cette automatisation croissante entraîne une redistribution des cartes, faisant craindre à certains la disparition de nombreux emplois. Pour Thierry Bedos, cela n’implique pas la fin du travail comme valeur centrale de nos sociétés, mais nous impose de réfléchir aux formes de contribution que chacun pourra apporter à la communauté. La co-création ou l’économie collaborative, basées sur les technologies de l’information, constituent en ce sens des pistes intéressantes pour la poursuite de l’innovation.

Par ailleurs, les algorithmes ont vocation à communiquer entre eux via les objets connectés pour déclencher des actions en temps réel après une analyse de données. Cette techno-dépendance, souligne le directeur général de SAS France, entraîne certains risques pour les outils de production, les moyens de transports ou les instruments médicaux. C’est pourquoi il estime nécessaire de garantir leur sécurité et de protéger les données afin de préserver la confiance des utilisateurs, tant consommateurs que citoyens. Les entreprises ont un grand rôle à jouer pour appréhender tous ces enjeux, conclut Thierry Bedos.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un article (en anglais) sur les algorithmes comme nouveaux moyens de production

et une tribune au sujet de la sécurité des données comme argument de vente.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« 2025 : une journée type avec l’analytique »

et

« Objets connectés, drones, robots et société de l’information : comment les algorithmes façonnent notre avenir ».