Comment Spotify orchestre ses recommandations musicales

Chaque lundi, des millions d’amateurs de musique régalent leurs oreilles de nouveautés avec « Discover Weekly », un service de recommandation automatique de Spotify. L’algorithme du leader de l’écoute en streaming brasse de grands volumes de données pour servir les meilleures découvertes à ses utilisateurs. Filtrage collaboratif, traitement du langage naturel, apprentissage profond : de nombreux ingrédients sont mixés pour satisfaire les goûts des auditeurs.

« Discover Weekly » a bluffé nombre d’utilisateurs de Spotify depuis son lancement en juin dernier. La plupart d’entre eux savourent chaque lundi matin une liste de lecture personnalisée de 30 nouveaux titres correspondant quasi parfaitement à leurs goûts musicaux. La pertinence de ce service de recommandation innovant repose en grande partie sur des techniques d’analyse de données.

 

Des recommandations sur la base des préférences personnelles

 

Au cœur du système Discover Weekly se trouvent les 75 millions d’utilisateurs de Spotify et les plus de 2 milliards de playlists qu’ils ont créées et qui reflètent la sensibilité musicale de chacun d’entre eux. Chaque profil est associé à des artistes et à des micro-genres musicaux, ce qui permet de délimiter des goûts personnels. Les habitudes d’écoute individuelles sont ensuite rapprochées de listes de lecture présentant des similarités pour suggérer de nouvelles chansons, suivant le principe que si plusieurs de vos titres favoris apparaissent souvent dans les playlists d’autres auditeurs avec un titre que vous n’avez jamais écouté, alors celui-ci pourrait vous plaire.

L’algorithme de Spotify emploie notamment le filtrage collaboratif — les utilisateurs ayant écouté telle chanson ont aussi écouté telle autre chanson — et le traitement du langage naturel — les titres des playlists et des chansons qu’elles contiennent peuvent être analysés — pour identifier des nouveautés pouvant correspondre au profil de l’utilisateur. Ce modèle est raffiné par un réseau de neurones entraîné par apprentissage profond (deep learning) qui tire parti des gigantesques quantités de données générées par l’ensemble des auditeurs. Selon ses concepteurs, « Discover Weekly » permet ainsi de connecter des artistes avec un public qui auraient eu peu de chances de les découvrir autrement.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article (en anglais) sur la renaissance de l’industrie musicale grâce aux big data et à l’analytique

et un autre sur les coulisses techniques de Deezer (concurrent français de Spotify)

 

À lire sur Business Analytics Info :

« Musique en ligne : les recettes de Deezer et Spotify pour séduire les auditeurs »

et

« Netflix : l’analyse prédictive alimente ses recommandations »