La 4ème révolution industrielle est celle du digital

Le numérique s’impose dans toutes les activités, tant professionnelles que privées, et ce à l’échelle mondiale. Pierre Nanterme, PDG d’Accenture, analyse ces impacts en s’appuyant sur l’expérience du groupe qu’il dirige, l’un des plus avancés en matière de transformation numérique.

Nouvelles relations avec les consommateurs, objets connectés, analyses de données et cloud ont un impact industriel et sociétal qui est à la fois profond et définitif. Seuls les acteurs les plus créatifs et ceux qui sauront s’adapter sortiront gagnants de ce nouvel environnement. Ces évolutions et perspectives, Pierre Nanterme, président-directeur général d’Accenture, l’un des premiers cabinets mondiaux de conseil en stratégie et en management, les détaille pour nous expliquer ce qu’il appelle la « 4ème révolution industrielle ».

Cette révolution – et le terme n’est pas exagéré à l’en croire – concerne tout et tout le monde. Elle va profondément transformer non seulement toutes les entreprises, quelles qu’elles soient, mais aussi la société. Toutefois, il est difficile d’évaluer la valeur créée par les nouvelles applications, les nouveaux usages et les modes d’organisation. La raison ? Nous ne disposons pas encore d’outils de mesure adaptés à cette économie immatérielle et ouverte.

De même, il est difficile de décrire précisément l’impact de cette révolution digitale sur telle ou telle activité. Ce qui est sûr, c’est qu’elle induit de nouveaux modèles économiques et que les gagnants seront ceux qui développeront ces modèles ou s’adapteront. Les acteurs en place devront innover pour résister à la vague ; les acteurs innovants comme les start-up devront se structurer pour grandir et se développer.

Pierre Nanterme s’inspire de l’exemple d’Accenture pour souligner les changements à attendre dans les modes d’organisation et les manières de travailler. Les visioconférences réduiront les déplacements et raccourciront les réunions ; l’open innovation verra l’entreprise associer ses partenaires, ses clients et des start-up pour innover plus et plus vite. De nouveaux métiers apparaissent déjà, signe que cette révolution digitale est en marche.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un article sur les prévisions pour 2016 en matière de transformation numérique,

et

un article (en anglais) sur l’avenir de la transformation digitale.

 

A lire sur Business-Analytics-info.fr :

« Big data : catalyseurs de la transformation numérique des entreprises »

et

« Architecte d’entreprise : à l’avant-garde de la transformation numérique »