La transformation numérique passe aussi par celle du conseil IT

Comment accompagner la stratégie digitale des entreprises si l’organisation même des sociétés de conseil IT n’est pas en mesure d’en prouver les bénéfices ? Le groupe Business & Decision, spécialisé en informatique décisionnelle et gestion de la relation client, a anticipé cette évolution il y a déjà plusieurs années. Eclairage sur les enjeux de ces changements d’habitudes et de modèle.

Business Analytics Info a sélectionné cet article en hommage à Patrick Bensabat, fondateur et PDG de Business & Decision, décédé le 29 janvier dernier. Une interview réalisée et publiée par Alliancy Le Mag quelques jours avant sa disparition.  

 

Mieux identifier les talents internes créateurs de la valeur de demain. Voilà le credo de Business & Decision (B&D), société de conseil et d’ingénierie en systèmes d’information. La principale évolution, a d’abord été d’adapter son expertise décisionnelle et CRM à la déferlante des big data. L’analyse avancée des données a été le point central de cette restructuration numérique, avec la nécessité d’abandonner les habitudes en silos. Pour cela, l’entreprise s’est dotée d’une plateforme collaborative lui permettant de détecter plus rapidement les meilleurs experts pour tel ou tel projet, afin de répondre efficacement aux appels d’offres et donc améliorer ses performances.

 

Transformation digitale : une vision à long terme étayée par l’innovation

 

La transformation numérique d’une entreprise implique une vision de long terme qui passe par un investissement important dans l’innovation : B&D a investi dans la structuration d’un Pôle « Innovation » qui permet à la fois d’enrichir les compétences de l’entreprise sur les sujets de demain et de recruter de nouveaux talents. Parallèlement, la pénurie de certaines compétences étant particulièrement vive actuellement, la SSII a développé une nouvelle offre de formation interne répondant aux nouveaux enjeux technologiques de ses clients.

Cette stratégie, moins court-termiste que celles développées par d’autres entreprises qui ont préféré travailler sur le marketing et l’influence, requiert donc de la patience en plus d’une certaine souplesse budgétaire. En outre, un savant équilibre dans sa relation avec les start-up, entre prise de participation et incubation, est également nécessaire. Et concluait, Patrick Bensabat, les personnes familières du travail en mode projet s’accordent d’autant mieux au fonctionnement des jeunes pousses que les liens humains sont cruciaux pour aboutir à une transformation numérique réussie.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un article détaillant la collaboration de SAS et B&D,

un autre (en anglais) à propos de l’édification d’une culture analytique,

et un autre sur les prévisions d’ITC, qui considère l’analytique comme le premier outil de la transformation numérique des entreprises.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« Les Big Data : catalyseurs de la transformation numérique des entreprises »

et

« Le Chief Data Officer : chef d’orchestre de la transformation numérique des entreprises »