Les big data relèguent le CV au second plan

Avec les big data, les directeurs des ressources humaines disposent d’un nouveau filon. La disponibilité de données publiques et ouvertes, et la possibilité de les traiter efficacement leur offrent de nouvelles perspectives en termes de recrutement et de fidélisation de collaborateurs. Au point que le traditionnel CV devient de plus en plus secondaire aux yeux des DRH.

Pour décrocher un poste dans un service clientèle, mieux vaut être actif sur plusieurs réseaux sociaux que cumuler les années d’expérience sur le terrain ! C’est ce que préconise l’algorithme prédictif du site de recrutement de Monster, qui, en plus du CV, étudie de nombreux critères comme le lieu de résidence et le temps de déplacement pour proposer aux recruteurs des profils déjà filtrés. Avec les mêmes enjeux d’acquisition et de rétention que dans le marketing, les directions des ressources humaines trouvent dans les big data des réponses innovantes à l’évolution de leurs besoins. Leur exploitation, combinée à d’autres technologies comme le machine learning, offre déjà de premiers résultats, parfois contraires à notre intuition humaine, comme le relate Jean-Paul Isson, VP BI et analyses prédictives chez Monster, avec des exemples à l’appui, tel celui de Redmond, où le système ne favorisait plus les diplômes prestigieux.

Outre l’acquisition de talents, l’analyse de données permet d’optimiser la rétention des employés en alertant notamment sur un risque de départ grâce à l’analyse de signaux faibles. Pour cela, en plus des profils LinkedIn ou équivalents, des données publiques et ouvertes peuvent être mises à profit, à l’image de ce que les entreprises de télécommunication ont mis en place pour conserver leurs abonnés. Ainsi, performance de l’entreprise et de ses concurrents, évolution du taux de chômage sur un secteur, fusion de sociétés, etc., alimentent un modèle prédictif permettant au DRH d’anticiper une mauvaise surprise.

 

Lire l’article

 

En complément :

Une tribune de Mickaël Cabrol, fondateur d’Easyrecrue, sur le recrutement prédictif,

et un article (en anglais) sur le tournant analytique du service d’offres d’emploi de LinkedIn.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« Les ressources humaines de Quick adeptes du recrutement prédictif »

et

« RH et analytique : tour d’horizon ».