Un Père Noël très gourmand en big data

Pour livrer en temps et en heure, et en une seule nuit, leurs cadeaux à des centaines de millions d’enfants sages et de parents méritants, le Père Noël recourt aux technologies les plus modernes. Parmi elles, il a développé une infrastructure très secrète d’analyse des big data. Le correspondant au Pôle Nord de Computer Business Review nous livre quelques-unes de ses recettes analytiques qui garantissent, année après année, la réussite de ses projets, et donc la satisfaction de ses clients.

Contre la promesse d’être très sage l’année prochaine, un journaliste de Computer Business Review a obtenu une interview du Père Noël. Le CEO de la plus grande entreprise mondiale de fabrication de cadeaux lui a expliqué dans quelle mesure l’analytique contribue à la réussite de son projet annuel. Bien qu’il préfère ne pas dévoiler le nom des logiciels qu’il utilise, afin de préserver son avantage concurrentiel, le Père Noël s’appuie d’abord sur les big data pour évaluer ses besoins en personnel, et s’assurer à la veille des fêtes que son équipe est suffisamment dimensionnée pour répondre à la demande. Quelques lutins data scientists utilisent notamment les données collectées lors des années précédentes pour évaluer ce besoin. Ils y puisent également des connaissances pour optimiser l’efficacité des processus dans divers aspects de leurs activités.

Bien sûr le principal challenge auquel sont confrontés le Père Noël et son équipe réside dans la logistique et des délais de livraison très contraints, qui obligent par exemple les rennes à voyager à une vitesse de 1650 km/s. De nombreux capteurs sont répartis sur le traîneau et dans les paquets afin d’une part d’optimiser la tournée de livraison et d’autre part de contrôler le respect des délais. Les clients du Père Noël étant particulièrement exigeants, son entreprise s’efforce de maintenir un très bas niveau de « churn »…

L’équipe s’appuie en outre sur l’analytique pour rationaliser la gestion de sa chaîne d’approvisionnement, personnaliser le choix des cadeaux (cette fonction lui procure d’ailleurs un avantage concurrentiel jusqu’alors inégalé) tout en prenant en compte la dimension cross-canal de ses activités, et enfin optimiser la gestion de ses stocks. Et c’est ainsi que le matin du 25 décembre les centaines de millions de clients du Père Noël lui délivrent la palme du meilleur fournisseur de la planète.

 

Lire l’article (en anglais et en lapon)

 

En complément :

Un article (en anglais) sur les bénéfices des big data pour le secteur de la distribution, en ces périodes de fêtes

et un autre (en anglais) sur le même thème

 

A lire sur Business Analytics Info :

« Grande distribution : l’analyse prédictive au secours de la planète pour lutter contre le gaspillage »

et

« Comment nos sociétés s’approprient l’analytique »