Industrie pétrolière, objets connectés et big data

Devon Energy, producteur de pétrole et de gaz américain, a été l’une des premières entreprises du secteur à adopter Hadoop pour faire parler ses milliards de milliards d’octets de données. L’analyse de ces big data lui a permis d’élargir le champ de ses possibilités décisionnelles. Focus sur la réussite d’une expérience analytique à grande échelle.

Les puits de pétrole ne regorgent plus seulement d’or noir. Les forages sont désormais équipés de dizaines de capteurs qui fournissent une information toutes les 4 millisecondes. Ce nouveau gisement de données a propulsé l’industrie pétrolière dans le monde des exabytes (1 quintillion ou 1018 octets) de données à traiter. Devon Energy, l’un des plus gros producteurs de gaz et de pétrole indépendants aux États-Unis, a fait partie du mouvement.

Le boom des gaz de schiste, combiné à l’accessibilité de capteurs à moindre coût, a conduit Devon à mettre la gouvernance des données au premier rang de ses priorités. Big data et objets connectés ont — entre autres — permis à l’entreprise pétrolière de suivre sa flotte de véhicules, d’améliorer la sécurité de ses employés sur site, d’étudier des données sismiques, de conduire des analyses prédictives, ou encore de réduire le temps non-productif (TNP) de 30 %. Dans ce dernier cas, données numériques et informations textuelles non structurées ont été traitées sur une infrastructure Hadoop –une première pour ce secteur- avec une solution analytique SAS pour découvrir qu’une bonne part du TNP était liée à des problèmes électriques.

Pour la directrice du département analytique de Devon, Kathy Ball, celui qui maîtrise les data dispose d’un avantage stratégique certain. D’où la décision du groupe de mettre toutes ses données à la portée de chaque collaborateur. La culture des big data se développe aussi en interne par le biais d’une sensibilisation aux possibilités offertes par les outils analytiques. Selon Kathy Ball, la valeur ajoutée de ces derniers réside dans leur impact sur la prise de décision — et les gains qu’elle permet d’engranger.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article (en anglais) sur l’usage des big data par Shell

et un autre (en anglais) sur l’explosion des données dans tous les secteurs de l’industrie.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« Industrie pétrolière : les promesses de l’analytique n’attendent que la confiance des acteurs »

et « Analytique : un réservoir d’énergie pour les entreprises pétrolières et gazières ! »