Big data : la matière première « à tout faire » des entreprises

Tout est bon dans les big data. Et les projets ne manquent pas en matière d’analytique tant les données foisonnent. Petit tour d’horizon avec des cas d’usage empruntés aux secteurs de l’affichage publicitaire, de la régulation des vélos en libre-service, de l’assurance mutualiste et de l’industrie de l’aluminium.

Le métier de JCDecaux est avant tout l’affichage publicitaire. Mais l’entreprise est aussi chargée de la gestion des Vélib’ parisiens. Dans ces deux domaines, elle met les big data à contribution. Pour la publicité, il s’agit essentiellement d’exploiter les données pour adapter les messages selon le lieu et l’heure, afin d’améliorer le ciblage. Quant aux vélos en libre-service, l’idée est d’optimiser la régulation, c’est-à-dire garantir la disponibilité d’une bicyclette ou d’une place pour la garer dans le maximum de stations, via une analyse en temps réel.

Chez la Mutuelle Générale (MG), les problématiques sont différentes, mais les big data tout autant présents. L’une des priorités de l’assureur mutualiste consiste à identifier et prévenir la fraude aux remboursements. Pour cela, les demandes sont analysées en temps réel et confrontées à un modèle mathématique conçu en interne par des data scientists. Les big data sont aussi utilisés pour la réduction du taux de résiliation et l’analyse prédictive des risques.

Enfin, l’industrie vient compléter ce panorama diversifié où l’analytique apporte une véritable valeur ajoutée. Ainsi, une entreprise spécialisée dans la production d’aluminium a construit un modèle prédictif sur la base de données provenant de capteurs installés dans les cuves et alentour d’une de ses usines, complétées par des données RH, pour détecter au plus tôt une éventuelle contamination, qui obligerait l’industriel à jeter le bain d’aluminium. Un enjeu de rentabilité auquel les big data et les outils analytiques associés, nouveau couteau suisse des entreprises, ont répondu avec pertinence et efficacité.

 

Lire l’article

 

En complément : Plus d’informations sur la stratégie analytique de JC Decaut

et un autre sur l’usage des big data par AXA.

 

À lire sur Business Analytics Info :

« Big data : une prise de conscience de l’entreprise plutôt qu’une révolution »

et

« Quand les big data offrent des solutions aux problèmes sociaux »