L’activité touristique en Espagne analysée par les dépenses des touristes

La banque espagnole BBVA a réalisé un mini-site qui analyse le comportement et les dépenses des touristes étrangers dans le pays pendant l’été. Les informations présentées de façon dynamique sont basées sur les analyses des paiements effectués par les touristes. Cette opération pourrait contribuer à populariser les big data.

Quels sites attirent le plus grand nombre de touristes allemands ? Dans quels magasins les touristes français préfèrent-ils acheter leur nourriture ? La banque espagnole BBVA répond à ces questions dans un mini-site qui décrit le tourisme étranger en Espagne. Pour cela, la banque a consolidé les données enregistrées par les terminaux de paiement de ses clients commerçants dans tout le pays pendant les mois de juillet et d’août 2014.

Pas moins de 5,4 millions de transactions effectuées par carte bancaire ont ainsi été anonymisées et analysées. Pour être plus accessibles, les résultats de ces analyses sont présentés sous forme graphique et dynamique, mais aussi interactive. Avec ce site, BBVA fait la démonstration de son savoir-faire en matière de big data.

Pour l’auteur de l’article, l’initiative aurait un double objectif. D’une part, il s’agit de montrer les possibilités des analyses big data et la diversité des applications possibles. D’autre part, BBVA cherche peut-être à convaincre les consommateurs de l’innocuité voire de l’utilité de l’exploitation des données personnelles. Et de les amener peu à peu à accepter les big data !

 

Lire l’article

Un article (en anglais) sur la segmentation par âge sur Facebook en fonction… du rire,

et le mini-site de BBVA sur le tourisme étranger en Espagne.

A lire sur Business-Analytics-info.fr :

« Transformation numérique des banques : changement de culture inéluctable »

et « Convaincre les clients de la valeur ajoutée de leurs données personnelles, un enjeu crucial pour les banques ».