Mieux recruter et de façon rationnelle grâce aux big data

Les ressources humaines ne semblent pas remplaçables par des machines et pourtant, laissant une large place à la subjectivité et aux préjugés, elles sont perfectibles. Comment améliorer la sélection des candidats ? Par le biais d’algorithmes, croient savoir une pluie de start-up lancées sur le créneau de l’automatisation du recrutement. Tour d’horizon.

Elles s’appellent Gild, Entelo, Textio, Doxa, GapJumpers, et misent sur les nouvelles technologies pour optimiser les embauches. Ces nouvelles start-up des RH séduisent un nombre croissant d’acteurs, notamment de célèbres cabinets de chasseurs de tête qui commencent à inclure des algorithmes dans leurs processus de sélection. Les nouvelles techniques informatiques offrent, à leurs yeux, de multiples atouts : un recrutement plus rapide et moins cher, la détection des qualifications adéquates grâce aux big data et l’apport de diversité dans l’entreprise.

En effet, nombre d’experts dénoncent aujourd’hui les notions subjectives d’alchimie et de culture qui conduisent les recruteurs à privilégier les similarités, et à faire des erreurs de recrutement. Leurs recommandations : se concentrer sur les profils adhérant véritablement à la stratégie et aux valeurs de l’entreprise, grâce à des interviews structurées, des épreuves simulant les conditions de travail réelles, et l’utilisation des big data.

C’est le cas de la start-up Gild, qui analyse les flux de données publiques des sociétés sur les sites comme LinkedIn afin d’identifier des professionnels correspondant à leurs besoins. Résultat : les profils sélectionnés sont beaucoup plus variés (tous âges, plus de femmes, écoles très différentes…) ; un réel atout au moment où les entreprises technologiques comme Yahoo!, Facebook ou Google cherchent à diversifier (notamment, féminiser) leur recrutement. Reste-t-il une place pour l’expertise humaine dans les RH ? Définitivement, pour exploiter les big data et s’assurer que le recrutement ainsi rationalisé ne mène pas à une nouvelle homogénéisation des embauches.

Lire l’article (en anglais)

En complément :

un article sur les big data et les DRH

et un article sur le recrutement prédictif.

À lire sur Business Analytics Info :

« RH et analytique : tour d’horizon »

et « Révolution dans le recrutement : le CV fera-t-il le poids face à l’analyse des données ? »