Boeing et ses avions surfent sur la vague big data

Les données collectées par un avion en vol ne se bornent pas à alimenter les boîtes noires de l’appareil. Sur un Boeing, par exemple, près de 10 000 capteurs nourrissent des algorithmes servant à optimiser la consommation de carburant ou trouver des itinéraires plus rapides. Une manière d’améliorer à la fois la sécurité aérienne et la satisfaction des voyageurs. Et, pour l’avionneur américain, d’en retirer un bénéfice.

Avec 8 000 points de données capturés toutes les secondes sur chacun de ses aéronefs en vol, Boeing est assis sur une montagne d’une centaine de pétaoctets (millions de gigaoctets). Comment valoriser cette mine d’informations pour ses clients transporteurs et leurs passagers ? Une armée de data scientists y travaille et le constructeur américain propose déjà aux compagnies aériennes une solution analytique en temps réel assurant plusieurs services, allant de l’optimisation de la gestion du carburant à l’élaboration du meilleur plan de vol possible en fonction des conditions météorologiques.

Contrairement à d’autres secteurs gourmands en utilisation de big data, comme la grande distribution, un fabricant d’avions n’a pas le droit à l’erreur dans ses prédictions. Pour comprendre cette exigence liée aux activités de Boeing, il suffit de comparer le coût engendré par la recommandation inappropriée d’un livre à un consommateur avec celui de la perte d’un avion pour lequel un algorithme n’aurait pas prévu suffisamment de kérosène… Par ailleurs, l’entreprise américaine, bientôt centenaire, a progressivement adopté la culture data au point d’être aujourd’hui en mesure de valoriser des projets analytiques sur des périodes records de l’ordre de six à huit semaines, contre un an auparavant. Prochaine étape : améliorer le confort des passagers et personnaliser leur expérience de vol grâce aux données !

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :
un article sur l’utilisation des données par Airbus lors de la conception des avions
et pourquoi les compagnies aériennes misent aussi sur les big data

À lire sur Business Analytics Info :
« Safran fait du big data un axe de développement stratégique »
et « La recherche de voyages en ligne boostée par les big data »