Grande distribution : réduire les pertes grâce à l’analytique

Environ 44 milliards de dollars s’évaporent chaque année des caisses des détaillants américains en raison de pertes évitables. Prévenir ce risque, qui s’accroît avec la multiplication des canaux de distribution, représente à la fois une source de profitabilité et de satisfaction client. Des entreprises du secteur ont mis en œuvre avec succès des programmes de réduction des pertes basés sur l’analyse de données.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières, tout comme l’accumulation de pertes a priori négligeables peut avoir des conséquences financières fâcheuses pour les entreprises de la grande distribution. L’émergence de l’omnicanal renforce la nécessité de prendre des mesures contre ces pertes évitables, évaluées par PwC à 1,47% du chiffre d’affaires des entreprise, soit 44 milliards de dollars, car l’expérience client est directement concernée. Ces pertes sont généralement dues à une absence de stratégie analytique, à la présence de nombreux silos de données, à une faible qualité de ces données, aux difficultés à y accéder ou à l’absence de consolidation ou d’expert capable de les décrypter, qui empêchent les entreprises d’analyser en profondeur les causes de ces pertes. Un récent article de PwC propose une solution intéressante avec la mise en place d’une stratégie de prévention en quatre phases, centrée sur l’exploitation des big data et de l’analytique.

Le point de départ de cette stratégie consiste à comparer son plan de réduction des pertes avec ceux de ses concurrents. Il s’agit ainsi de se situer et de fixer des objectifs. Mais le développement d’un modèle prédictif autour d’indicateurs clés constitue la pierre angulaire d’un programme de lutte efficace. Les sources de données à employer peuvent aussi bien être internes (points de vente et services financier, RH ou logistique) qu’externes (taux de criminalité, indicateurs économiques, etc.). Un algorithme se charge alors de transformer cette masse de données en informations stratégiques permettant de prévenir les pertes, en pointant leurs causes éventuelles. Un géant américain du commerce de détail a ainsi divisé par quatre le coût lié à ces pertes évitables.

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :
un article sur la transformation par les big data de la grande distribution
et un autre sur la révolution big data dans la distribution alimentaire

À lire sur Business Analytics Info :
« L’analytique, la nouvelle arme anti-fraude pour les distributeurs »
et « Risques et opportunités de l’analytique pour la grande distribution »