Candy Crush fidélise les joueurs en analysant leurs données

Constatant que de nombreux joueurs arrêtaient de jouer à un certain niveau de jeu, l’éditeur de Candy Crush a analysé leurs données. Cela lui a permis d’identifier un passage plus dur que les autres, rédhibitoire pour les joueurs. Cet élément a été modifié, les joueurs restent clients plus longtemps. Partie gagnée pour Candy Crush !

En 2013, l’éditeur de Candy Crush Saga, King Digital Entertainment, a constaté que des clients toujours plus nombreux arrêtaient de jouer au niveau 65. Autrement dit, quasiment au début puisque le jeu compte pas moins de 725 niveaux ! Le business modèle de l’éditeur est basé sur l’achat par les clients de bonus ou de nouvelles tentatives de franchir un niveau… Il fallait comprendre pourquoi ils étaient si nombreux à s’arrêter au niveau 65.

Pour cela, King Digital Entertainment a soumis le problème à son équipe d’analyse de données. Résultat : un passage trop difficile vers le niveau suivant ! L’équipe de conception du jeu a alors été mobilisée pour modifier le code et rendre le passage plus accessible. L’opération a été un succès. Les joueurs progressent plus avant dans le jeu. Pour King Digital Entertainment, la technologie a permis à la société de rester concentrée sur ses clients, d’engager un dialogue et de les fidéliser plus longtemps !

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :
Un article (en anglais) sur le rôle des big data dans la fidélisation des clients,
et
un autre article sur le même thème,

 

A lire sur Business-Analytics-info.fr :
« Relation client : quelles données pour une bonne stratégie ? »
et
« Cinq manières d’améliorer l’engagement client »