Big data : Deloitte livre ses prévisions pour 2015

Après la réflexion, l’action ? En 2014, les big data et l’analytique se sont imposés comme des sujets majeurs dans les plus hautes instances des grandes entreprises. Un intérêt croissant qui a rarement trouvé une traduction concrète en actes. Mais l’année 2015 s’annonce comme celle de l’expérimentation, selon un rapport du cabinet Deloitte, relayé par La Tribune.

Comment valoriser mes données ? Dans quel cadre légal les utiliser ? Sont-elles bien protégées ? Ce qu’on appelle la gouvernance des données figure aujourd’hui en tête des interrogations des dirigeants d’entreprise à propos des big data. Ces préoccupations démontrent que les décideurs se sont pleinement emparés du sujet. L’année 2014 aura été celle de la prise de conscience, analyse ainsi le cabinet Deloitte. Pour autant, l’adoption de solutions analytiques est restée relativement limitée, notamment en raison de l’investissement humain que cela représente, mais aussi par crainte de voir ses données dérobées.

Cependant, 2015 devrait être l’année du passage aux travaux pratiques, selon le rapport de Deloitte. Avec les assurances et la distribution, la banque et les télécoms font partie des secteurs les plus engagés dans l’usage de l’analytique. Dans ces deux cœurs de métier, la monétisation des données passe par exemple par les transactions de paiement et la géolocalisation, qui permettent de déterminer le volume et la fréquence des achats sur un point de vente ou une artère. D’une manière générale, les entreprises se lanceront dans une démarche analytique avec une garantie de retour sur investissement, note le cabinet de conseil. Il s’agit pour celles-ci d’identifier des applications concrètes tout en réunissant l’informatique, les métiers et le marketing autour d’un projet commun, condition nécessaire à sa réussite.

Lire l’article 

En complément :
le rapport complet de Deloitte
et un focus (en anglais) sur les tendances dans le marketing analytique en 2015

À lire sur Business Analytics Info :
«Transformation numérique : stratégie data et culture analytique au cœur des enjeux de l’entreprise » 
et « Monétisation des données : jusqu’où valoriser les big data ? Compte-rendu »