Comment l’analytique aide les entreprises à se différencier

Le point commun entre Lady Gaga, Smokio, AirBnb et John Deere ? Une utilisation judicieuse des technologies de collecte et d’analyse de données qui a fait d’eux le fer de lance de leur secteur. Aujourd’hui, les entreprises qui adoptent les nouvelles technologies et trouvent des moyens innovants de les utiliser gagnent non seulement un avantage concurrentiel, mais deviennent de véritables « ouvreurs de voies ».

Mais qu’ont donc en commun Lady Gaga, Next Big Sound, Uber, Smokio et John Deere ? Leur utilisation des outils de big data et d’analyse de données disponibles sur le marché est remarquable, en ce sens qu’elle leur permet de se distinguer nettement de leur concurrence. L’article liste en effet une série d’exemples de célébrités ou d’entreprises issues de divers secteurs (transport, musique, voyage, cigarette électronique, matériel agricole, etc.) qui sont devenus de véritables « trendsetters » dans leur domaine, c’est-à-dire des précurseurs qui inspirent d’autres entreprises.

Lady Gaga a eu très tôt une présence forte sur les réseaux sociaux. Elle compte aujourd’hui 66 millions de « likes » sur Facebook. Dans un premier temps, son but a été de les rediriger vers son site, littlemonsters.com. Plus tard, en analysant les habitudes d’écoute de ses fans, qui ont partagé leur localisation géographique (via Spotify), elle a pu adapter les chansons de ses concerts aux goûts de son public. De son côté, John Deere, fabricant de matériel agricole, permet à ses clients de s’appuyer sur les données collectées par de multiples capteurs installés dans les tracteurs pour optimiser leur productivité, organiser leur flotte de véhicules, réduire les temps d’arrêt du matériel ou encore leur consommation d’essence.

En conclusion, toute entreprise qui n’utilise pas ces informations va vite se faire distancer par la concurrence. Que ce soit pour prédire les tendances (Next Big Sound), pour améliorer la productivité (John Deere) ou l’expérience utilisateur en connectant différents objets (Smokio, QuitBit), les marques qui ont su changer des montagnes de données en mine d’or pour leurs clients sont désormais le modèle à suivre.

 

 

Lire l’article (en anglais)

En complément, un article (en anglais) sur les éditeurs de publications scientifiques et la concurrence croissante des éditeurs en ligne

et un autre (en anglais), selon lequel l’analyse de données aurait permis à l’équipe allemande de gagner la Coupe du Monde de Football 

 

A lire sur Business-Analytics-Info.fr :« Et si l’entreprise se réinventait en tirant profit de ses données ? »

et « Les villes du futur pilotées par les big data »