Les métiers de la donnée ont le vent en poupe !

Le développement des big data a contribué à faire évoluer les métiers de la donnée, en leur conférant une importance grandissante. Si cela se vérifie dans les sphères décisionnelles et stratégiques de l’entreprise, c’est également le cas au niveau des processus opérationnels. La rareté des profils, associée aux besoins grandissants des entreprises en font des métiers de plus en plus recherchés.

En France, dans les cinq ans à venir, près de 10 000 emplois pourraient être créés dans le domaine des métiers de la donnée. La collecte, l’analyse et la transformation des données en informations utiles nécessitent des compétences qui répondent à des besoins grandissants dans tous les secteurs économiques. Initialement concentrées au sein des grandes entreprises du web, ces expertises encore rares ont d’autant plus le vent en poupe depuis le développement des big data.

 

A la croisée des chemins entre l’informatique, les mathématiques et le marketing, le data scientist en est la figure emblématique. Il est de plus en plus sollicité dans le cadre de projets qui visent à améliorer la relation client. Dépassant l’idée que l’excellence marketing est surtout créative, les entreprises voient désormais le potentiel considérable de l’analytique, encore insuffisamment exploité. A l’heure des big data, les spécialistes du data mining et du décisionnel sont d’autant plus recherchés qu’ils sont appelés à collaborer au sein d’équipes pluridisciplinaires, afin de participer communément à la création de valeur dans l’entreprise.

 

Parallèlement, les métiers du contenu bénéficient de cette même évolution, en phase avec ceux de la relation client. Ainsi, l’analytique et les big data contribuent à façonner de nouvelles pratiques en matière de création de contenus, qu’ils soient éditoriaux, commerciaux ou publicitaires. De même, le métier de référenceur doit désormais prendre en compte les contenus non structurés publiés sur les réseaux sociaux. Globalement, on pourrait ainsi s’attendre à ce que des cursus de formation dédiés se développent afin de mieux structurer une filière en pleine croissance.

 

Lire l’article

 

En complément,
un article (en anglais) sur la montée en puissance du rôle de « chief data officer »
et un autre (en anglais) sur la diversité des compétences nécessaires à la mise en place d’une équipe big data performante

 

A lire sur Business-Analytics-Info.fr :
« Vers la naissance de nouvelles structures managériales »
et « Big data : former une équipe au service des objectifs business ! »