Comment déployer une stratégie analytique ?

La réussite d’un projet analytique ne se résume pas à l’identification des objectifs stratégiques et à la mise en place des ressources humaines et techniques nécessaires. Par nature, une stratégie analytique suppose de redéfinir les processus de l’entreprise, de façon à ce que la nouvelle approche porte réellement ses fruits.

La redéfinition des processus métiers est le facteur clé de réussite d’un projet analytique : elle conditionne directement l’atteinte des objectifs stratégiques. Faute de quoi, l’apport potentiel d’une solution analytique reste virtuel, sans que l’entreprise ne puisse réellement enregistrer le retour sur investissement attendu.

 

Prenons l’exemple d’un centre des impôts qui développe des modèles prédictifs en construisant une typologie des citoyens qui lui sont redevables, en fonction de leur propension à payer les sommes dues. L’efficacité de cette démarche dépend de la capacité de cette institution à redéfinir sa stratégie de contact, pour l’adapter à chaque cible, des « bons » aux « mauvais » payeurs présumés.

 

De même, le déploiement d’une approche analytique appelle une redéfinition des pratiques  managériales, en particulier celles qui concernent l’évaluation des collaborateurs et les « incentives » mis en place. En somme, loin d’être restreinte à des aspects technologiques, une stratégie analytique est une démarche structurante dont il convient d’anticiper les impacts organisationnels.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément,

deux articles en anglais sur le challenge organisationnel associé aux big data

et sur l’impact organisationnel et culturel des big data dans l’entreprise

 

A lire sur Business-Analytics-Info.fr :

« Big data : former une équipe au service des objectifs business ! »

et « Big data : gagner en efficacité avec une organisation dédiée »