Que valent nos données personnelles ?

Plusieurs entreprises en Europe ont commencé à commercialiser des informations relatives à leurs clients : consommation, déplacements, comportements… Ces données sont vendues sous forme agrégée pour protéger notre vie privée et éviter l’identification d’un individu. Mais notre vie numérique est-elle réellement anonyme ?

Plusieurs grandes entreprises européennes ont récemment annoncé qu’elles avaient mis en vente – ou allaient le faire incessamment – des informations relatives à leurs clients. Ces données sont agrégées de façon à être anonymes tout en restant informatives sur les produits consommés quand et où, les lieux visités par les abonnés à quel opérateur, etc. Cette agrégation est censée préserver notre anonymat.

 

Sommes-nous réellement anonymes derrière notre adresse IP, notre géolocalisation ou le code crypté de notre carte bancaire ? Malgré ce que promettent les entreprises qui vendent et achètent ces volumes de données anonymisées, il semble que nous ne soyons plus si anonymes que cela, même quand nous nous croyons à l’abri d’une suite incompréhensible de chiffres et de lettres. Il suffirait de quatre enregistrements de l’instant et de la localisation d’une personne pour pouvoir l’identifier !

 

Lire l’article

 

 

En complément :

Un article sur les données de géolocalisation,

et

un autre sur l’enjeu de la confidentialité dans la santé,

 

A lire sur Business-Analytics-info.fr :

Peut-on rester anonyme à l’ère des big data ?

et

Données des téléphones mobiles : un graal pour les opérateurs