L’IoT s’apprête à révolutionner l’univers de la santé

Sur un marché de la santé soumis à l’injonction constante de réduire des coûts, l’adoption de l’IoT promet un impact considérable. Les objets connectés permettront non seulement d’informer et d’alerter le personnel soignant, mais également d’identifier des problèmes de santé avant que ceux-ci ne deviennent critiques. 

136,8 milliards de dollars… C’est, d’ici 2021, le montant que devrait représenter le marché mondial de l’IoT dans le domaine de la santé. Les 3,7 millions d’équipements connectés actuellement en circulation ne sont donc que les prémisses d’une transformation beaucoup plus vaste. Accessibilité des dispositifs connectés, réduction du coût des capteurs, essor des technologies NFC et RFID d’un côté, et développement des maladies chroniques et des réglementations de l’autre… autant de facteurs qui ont favorisé l’adoption de l’IoT dans le domaine de la santé.

 

L’IoT médical pour réduire les coûts de santé

 

D’ici 2025, 1,2 milliard des habitants du globe seront des personnes âgées. L’importance croissante de cette population plus exposée aux problèmes de santé fait craindre une flambée des coûts à l’échelle mondiale. D’où l’intérêt des dispositifs connectés. Entre autres fonctions, les nouveaux objets médicaux permettent de suivre le pouls et la tension des patients, de surveiller le taux sucre dans leur organisme, de contrôler leur activité et leur sommeil. Les outils de diagnostic portables simplifient quant à eux la routine des tests sanguins ou tests d’urine auxquels sont plus fréquemment soumis les séniors. Non seulement, ils dispensent d’une consultation, mais permettent d’alerter le médecin en cas de résultat anormal.

 

Si l’IoT médical promet d’améliorer diagnostics et traitements grâce aux données collectées, il devrait aussi contribuer à réduire les gaspillages dans le système de santé, à travers la fourniture de données objectives quant à l’activité des patients, là où les professionnels de santé devaient jusqu’alors s’en remettre à des déclarations subjectives. De même, les progrès réalisés offrent notamment une visibilité sans précédent sur la progression d’une maladie, des informations précieuses qui contribueront à moyen terme à améliorer la prise en charge des patients.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :


Sécurité et disponibilité des données… autant de challenges pour le secteur de la santé.

Santé : la question de la propriété des données.