Comment le machine learning est devenu tendance

Comment expliquer l’engouement récent que suscite le machine learning, une discipline  pourtant ancienne dont les méthodes n’ont pas drastiquement évolué ? Si l’augmentation des volumes de données et de la puissance de calcul ont incontestablement joué un rôle, c’est surtout la multiplication des cas d’usages qui a contribué à bâtir sa réputation.

D’après IDC, la quantité de données générées par seconde en 2020 sera multipliée par dix par rapport à 2013. Parallèlement à l’explosion des volumes de données, la puissance de calcul a, elle aussi, considérablement augmenté en même temps que les coûts ont diminué… Autant de facteurs qui ont permis aux entreprises de mesurer tout le potentiel des algorithmes de machine learning et d’intelligence artificielle pour les inscrire dans leur transformation digitale.

 

Une indispensable gouvernance humaine

 

Réputé pour son rôle dans la reconnaissance visuelle et la détection des fraudes, le machine learning connaît bien d’autres champs d’application : traduction automatique, moteur de recherche, gestion des stocks ou de la relation client… Rares sont désormais les domaines où l’intelligence artificielle n’intervient pas, avec une visibilité souvent accrue auprès du grand public, comme c’est le cas des chatbots qui fleurissent aujourd’hui, notamment dans le e-commerce. Parallèlement, l’utilisation de l’analytique en temps réel permet de décrypter des comportements pour améliorer la lutte contre la fraude ou le service client.

 

Au-delà de l’effet de mode, on conviendra volontiers de la supériorité des algorithmes sur l’intelligence humaine dans certains domaines précis, comme le traitement accéléré d’importants volumes de données ou l’identification de modèles. Toutefois, rien ne remplacera l’humain s’agissant d’éthique. C’est pourquoi le développement du machine learning ne peut se passer d’une solide gouvernance qui sache garantir la transparence et l’équité des modèles, et impose de les challenger régulièrement.

 

 

Lire l’article (en anglais)
 

En complément :

IA : que nous réserve 2018 ?

Cas d’usage dans le retail avec le smart supermarché d’Amazon