La blockchain, le vrai trésor derrière le bitcoin

Les cryptomonnaies ont le vent en poupe. Pour preuve, malgré les fluctuations récentes, le cours du bitcoin a été multiplié par 2 000 en cinq ans ! La technologie blockchain dont la cryptomonnaie tire parti pourrait être à l’origine d’une disruption comparable à celle provoquée par Internet dans les années 90.

Accélération des transactions, traçabilité accrue, diminution des intermédiaires… les avantages de la blockchain dans la finance sont légion. Au travers de cette technologie, l’authentification de l’accord est mutualisée via le réseau, ce qui offre des niveaux incomparables de sécurité. Valeur refuge, parfois jugée plus fiable que les devises traditionnelles, le bitcoin – la plus connue des cryptomonnaies, qui tire parti de cette technologie – a séduit les particuliers. Mais plutôt qu’un investissement, certains utilisateurs de cryptomonnaies y voient avant tout un moyen rapide et économique de réaliser des paiements dans leur propre devise. Reste la question de la confiance envers un dispositif non régulé, ni certifié.

 

Contrats intelligents et services cryptographiés

 

En dehors de la finance, d’autres champs d’application émergent comme le transfert de propriété de titres en ligne, à travers la mise en place de contrats intelligents complétés par des services de cryptographie – des clés numériques remises à l’acheteur d’un véhicule ou encore des droits de propriété sur des biens numériques. Les crypto-monnaies garantissent le transfert effectif de la propriété, le titulaire précédent ne pouvant plus utiliser une propriété une fois celle-ci transmise à un tiers. Toutefois, compte tenu de la puissance de calcul nécessaire au traitement d’importants volumes de transactions (et des conséquences écologiques associées) et des budgets à prévoir pour assurer la sécurité des opérations et inciter le public à l’adoption de ce type de contrats, la généralisation du système reste incertaine.

 

Parce qu’elles recèlent un potentiel d’innovation comparable à celui d’Internet à ses débuts, les cryptomonnaies sont prometteuses. Mais sans régulation établissant un cadre leur permettant de concurrencer les monnaies officielles, elles restent soumises aux lois de l’offre et de la demande. Dans ce contexte, le cours de ces monnaies pourrait connaître d’importantes fluctuations dans les mois à venir, comme nous l’avons vu récemment. L’auteur de cet article, Michel Ruimy, économiste et professeur à l’ESCP, recommande la plus extrême prudence et invite plutôt à concentrer son attention sur l’écosystème de la blockchain, dont le potentiel n’a certainement pas fini d’inspirer les entrepreneurs.

 

Lire l’article

 

En complément :

Les applications de la blockchain dépassent la finance

L’application qui authentifie les consentements sexuels