Amazon automatise et recrute alors que la distribution perd des emplois

Quel est l’impact d’Amazon sur l’emploi dans le secteur de la distribution ? Le site américain Quartz a étudié la question à partir de données sur l’ensemble de l’industrie. Résultat : Amazon crée des emplois malgré l’automatisation, mais le secteur perd globalement de la main d’œuvre alors que la croissance est au rendez-vous.

Difficile de reprocher à Amazon de détruire des emplois. En 2017, les effectifs du géant américain du commerce en ligne ont progressé de 43 %. Près de 146 000 personnes à travers le monde auront rejoint l’entreprise, qui prévoit de recruter 50 000 employés pour son second siège outre-Atlantique. En parallèle, l’entreprise devait rafler 20 % de la croissance de tout le secteur de la distribution aux États-Unis cette même année, d’après le site américain Quartz.

 

L’investissement dans l’IA en hausse

 

Dans le même temps, Amazon intensifie ses investissements dans l’intelligence artificielle et l’automatisation de ses entrepôts, où 75 000 nouveaux robots se sont ajoutés l’an passé aux 55 000 que la société comptait déjà. Une stratégie largement saluée par le marché : la valeur du titre a augmenté de 57 % en un an.

Pourtant, la locomotive Amazon écrase plus le secteur de la distribution qu’elle ne le tire, selon l’analyse de Quartz. Certes, les ventes augmentent globalement de 4 % aux États-Unis — et même jusqu’à 10 % pour le commerce en ligne. Cependant, les chiffres de l’emploi montre une dégradation de 1 % dans l’ensemble des entreprises concurrentes d’Amazon, comme les librairies par exemple, soit une perte non négligeable de 170 000 emplois occupés par des humains en 2017. En incluant ceux créés par le géant du Web, le solde demeure négatif à – 24 000, une première depuis 2009. L’automatisation galopante des entrepôts d’Amazon est-elle responsable de cette évolution ? Si la corrélation est évidente, il demeure difficile de le prouver.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article (en anglais) au sujet de l’effet positif de l’IA et de l’automatisation sur les employés en première ligne,

un autre à propos des bénéfices de l’IA pour les entreprises,

et un autre (en anglais) sur les premiers emplois touchés par les robots et l’IA.