La blockchain, socle de la sécurité de la transformation numérique

La blockchain pourrait devenir un standard en matière de transaction et de validation des données. Cette technologie offre des garanties de sécurité supérieures à celles des systèmes traditionnels, répondant ainsi aux besoins de l’économie contemporaine. La prochaine étape de la transformation numérique se fera nécessairement avec la blockchain.

La transformation numérique en cours est essentiellement portée par la demande des consommateurs, avides de services innovants et personnalisés. Pour proposer de nouvelles expériences à leurs clients, les entreprises se nourrissent de données de toutes sortes. Cette révolution suscite de nouveaux besoins en matière de sécurité, allant bien au-delà des capacités actuelles des systèmes informatiques traditionnels. La technologie blockchain offre justement les garanties de protection nécessaires aux consommateurs et aux organisations dans une économie basée sur le partage des informations.

 

La blockchain : futur standard des transactions numériques ?

 

La blockchain inclut en effet, dans sa conception, une fonction particulièrement efficace de transfert de données, ainsi que les capacités de contrôle de ces transactions — le tout sans autorité intermédiaire et pour un faible coût. Cette double compétence lui confère le niveau de confiance qu’appellent de leurs vœux les entreprises pour saisir pleinement les opportunités numériques, en particulier dans les secteurs de la finance, de la santé et du commerce. Elle représente aussi un complément indispensable à l’Internet des objets, dont les données sont le plus souvent stockées et traitées de façon délocalisée, pour réduire drastiquement les risques liés à la cybersécurité, tout en accélérant les temps de traitement.

Au-delà des applications purement transactionnelles, la blockchain représente également un moteur pour la mutation du secteur industriel, en permettant une communication plus efficace entre des systèmes autonomes, notamment grâce à l’accès aux données historiques. Son impact en tant que technologie sous-jacente à l’échange sécurisé d’informations pourrait se révéler aussi important que celui du protocole TCP/IP pour l’Internet et les réseaux. En résumé, la blockchain a tous les atouts pour devenir un standard pour l’enregistrement de toutes les transactions numériques.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article au sujet de l’usage de la technologie blockchain en vue de mettre en œuvre l’accord de Paris sur le climat,

un autre à propos de l’autorisation de l’usage de la blockchain dans le cadre de transferts financiers en France,

et une tribune sur les perspectives de la blockchain.