La blockchain se révèle dans de nouveaux univers

Popularisée grâce aux bitcoins, la blockchain sort peu à peu de l’univers financier pour susciter de nouvelles applications dans l’énergie, la logistique, l’agro-alimentaire. Assurance paramétrique, traçabilité alimentaire, lutte contre la contrefaçon… des usages concrets apparaissent à mesure que les entreprises se l’approprient pour innover. Ses principales qualités : la confiance qu’elle engendre et sa capacité à fédérer différents acteurs.

Un contrat d’assurance vous indemnisant si votre avion décolle avec plus de deux heures de retard ? C’est ce que propose Fizzy, une plateforme d’assurance paramétrique lancée en septembre dernier par le groupe Axa. Basé sur les horaires de vol, le « smart contract » garantit le remboursement automatique des souscripteurs. Le dispositif, limité pour l’heure aux longs courriers entre Roissy et les États-Unis, repose sur une blockchain publique (Ethereum), un choix jugé plus sûr que les offres privées.

 

Traçabilité et gestion des flux

Pour accélérer les transferts d’argent entre les banques de son réseau et limiter les risques d’erreur, BNP Paribas a mis en place « Cash without borders », une initiative qui s’appuie sur une blockchain pour opérer des paiements internationaux au sein de son réseau. Le dispositif multidevise permet déjà de réduire considérablement les délais de transfert : 90 minutes aujourd’hui contre un à six jours auparavant !

 

La traçabilité est une nécessité touchant les entreprises de nombreux secteurs auxquelles la blockchain pourrait apporter des réponses. C’est le cas dans l’agro-alimentaire et la pharmacie, tout comme dans l’industrie chimique où la blockchain contribue à fédérer les différents acteurs d’une chaîne d’approvisionnement. Une démarche permettant d’éviter la lente et fastidieuse constitution d’une filière et surtout le recours à une autorité de régulation.

 

Usage dérivé de la traçabilité, la lutte contre la contrefaçon dans le secteur du luxe pourrait elle aussi bénéficier de la blockchain, à travers des certificats infalsifiables permettant de suivre et d’apprécier l’authenticité des produits. Dans le domaine des énergies renouvelables, la technologie promet de rationaliser la gestion des flux entre particuliers producteurs et consommateurs. La technologie de la blockchain déploie ses filets jusque dans la transparence politique, avec une application qui s’attaque à la fraude électorale.

 

Lire l’article

 

En complément :

Le rôle de la blockchain dans l’essor du crowdfunding

5 cas d’usage pour la blockchain