La reconnaissance faciale, un nouvel outil de personnalisation marketing

La reconnaissance faciale fait désormais partie de la boîte à outils des marques pour s’adresser de façon personnalisée aux consommateurs. Déjà employée par les géants du numérique, elle se déploie aussi dans la rue via les panneaux publicitaires. Mais pour répondre aux inquiétudes sur l’usage de ces données personnelles, les marques doivent gagner la confiance des clients.

Apple va l’utiliser dans la prochaine mouture de l’iPhone pour authentifier les utilisateurs, Facebook l’applique de manière massive sur les quelques 1,2 milliard de photos de profil qu’il héberge : la reconnaissance faciale est déjà un élément clé de la stratégie commerciale des géants du numérique.

 

Interpréter les émotions des passants

 

Avec l’aide de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique, les annonceurs sont aujourd’hui en mesure d’interpréter l’émotion exprimée par un visage et de lui “répondre” avec un message approprié. Dans la rue, des panneaux publicitaires électroniques équipés de caméras haute-définition adaptent leur message en fonction de la réaction des passants.

Le développement de ces nouvelles applications apparaît inéluctable. Pour les marques, elles représentent une opportunité pour renouveler l’expérience client. Encore faut-il les utiliser de manière responsable pour entretenir l’indispensable confiance des consommateurs. Ainsi, la reconnaissance faciale peut être envisagée dans le cadre d’une stratégie marketing si elle bénéficie avant tout à l’utilisateur final du produit ou du service. D’autre part, le stockage des données faciales nécessite le même niveau de sécurité que les autres données sensibles collectées par l’entreprise. Les marques doivent également tenir les engagements initiaux concernant les traitements appliqués à ces données personnelles.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article (en anglais) au sujet de l’utilisation des données pour optimiser une campagne marketing,

et un autre (en anglais) à propos des capacités prédictives de l’intelligence artificielle.