Intelligence artificielle, Internet des objets : l’innovation en action

Avec les progrès phénoménaux de la puissance de calcul des ordinateurs, l’intelligence artificielle entame une nouvelle vie. Si le concept remonte aux années 1950, sa démocratisation est toute récente (Siri, Alexa…) et le buzzword envahit le marché bien plus vite que son adoption. La majorité des entreprises, bien que très attentives aux bénéfices qu’elles pourraient en retirer, n’en sont qu’aux premières étapes de son appropriation. Selon une étude réalisée par SAS auprès d’une centaine d’entreprises européennes, l’intelligence artificielle devrait mettre entre 5 et 10 ans pour porter concrètement ses fruits.

Mais, déjà 20 % des entreprises interrogées disposent d’une équipe dédiée et 28 % sont en phase de recrutement de data scientists. Alors qu’elles jugent l’offre technologique mature (des solutions comme SAS Viya offrent des algorithmes clés en main d’intelligence artificielle particulièrement faciles à utiliser), les barrières relèvent d’autres domaines – organisationnels, éthiques ou sociétaux.

Aussi attrayantes que celles de l’intelligence artificielle, les promesses d’une analytique combinée en temps réel à l’Internet des objets ouvrent des perspectives inédites, que n’hésitent pas à s’approprier les plus grandes entreprises industrielles. Ainsi, GE Transportation a décrit, lors de « Analytics Experience » à Amsterdam, comment ses locomotives ont été équipées d’une multitude de capteurs qui embarquent une intelligence analytique (« edge analytics ») capable d’analyser des centaines de données par seconde. A la clé pour les compagnies de chemin de fer, optimisation du trafic et de la conduite des trains, et économies de coûts obtenues à la fois grâce à la rationalisation de la consommation d’énergie et à la maintenance prédictive.

Au cœur de toutes ces innovations, l’analytique prend toujours plus de valeur et est à l’origine de la création de nouveaux usages et de perspectives dont Business Analytics info vous offre une photographie, semaine après semaine, depuis déjà six ans – soit le temps de maturation d’une nouvelle technologie !

 

Bonne lecture.

 

Retrouvez l’intégralité de la newsletter