Neuf leviers pour réussir sa transition vers l’analytique

Fruit d’entretiens menés auprès de 300 dirigeants de multinationales, un rapport signé McKinsey liste neuf enseignements sur la façon dont les entreprises abordent la révolution numérique à l’ère des big data. A la clé, conseils et recommandations pour optimiser l’adoption d’une stratégie analytique.

Smartphones, capteurs, systèmes de paiement, caméras… l’explosion du volume des données produites par les systèmes connectés incite les entreprises à imaginer comment en tirer profit pour innover. Capitalisant sur l’Internet des objets (IoT), des constructeurs aéronautiques ont par exemple abandonné la vente de leurs moteurs d’avion pour proposer à leurs clients un service d’abonnement, facturé à l’heure de vol. Un tel changement de business model fait pourtant encore figure d’exception. Car si les entreprises sont aujourd’hui convaincues par les opportunités qu’offre une stratégie analytique, la plupart peinent encore à en tirer parti, ne sachant pas précisément par où commencer.

 

La culture analytique au cœur de la transition

 

Pour dépasser ces limites, l’article livre des pistes de réflexion : observer les pratiques en vigueur dans d’autres secteurs, s’interroger sur l’usage qui est fait des données dans son propre écosystème, commencer par se focaliser sur les besoins de ses clients et imaginer des cas d’usage permettant d’y répondre. Par ailleurs, pour justifier les investissements réalisés, l’article recommande de mesurer la valeur de ses données analytiques au moyen d’indicateurs afin de pouvoir les associer à des résultats métiers.

 

Ouvrir l’accès aux données à un maximum de collaborateurs dans l’entreprise pour encourager la prise de décision basée sur l’analytique. Mettre en place une gouvernance et définir précisément les rôles de chacun (métiers, IT, équipe analytique). Accompagner le changement de façon à impliquer l’ensemble des équipes, et ne pas lésiner sur la formation et la promotion d’une culture d’entreprise orientée data…. Autant de recommandations qui mettent en valeur l’importance cruciale de la culture d’entreprise dans la transition analytique. Dans cette même logique et dans un souci de communication, le rapport suggère d’investir dans le recrutement de collaborateurs assurant la liaison entre les équipes techniques et les métiers. Enfin, à l’instar des entreprises agiles et des start-ups, l’adoption de la culture du « test and learn » qui incite les collaborateurs à identifier de nouvelles opportunités devrait encourager la prise d’initiatives.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Analytique : déceler les initiatives les plus porteuses,

Comment les entreprises se préparent à la course aux data.