Trois étapes-clés pour une transformation numérique réussie

La transformation numérique de l’entreprise est devenue un impératif de l’économie contemporaine. Mais se lancer sans une approche appropriée risque de conduire à l’échec. Le Boston Consulting Group recommande de s’orienter résolument vers les données et l’analytique en suivant trois étapes-clés.

Beaucoup de dirigeants cherchent le meilleur chemin pour engager leur entreprise dans la révolution numérique. Car cette transformation par les données s’est imposée comme une nécessité dans la plupart des secteurs de l’économie. Le principal écueil réside dans une volonté de remettre à plat l’ensemble du système d’information. Or, selon une note détaillée du Boston Consulting Group (BCG), les entreprises ont plutôt besoin d’adopter une approche agile, raisonnable et centrée sur les résultats. Le cabinet de conseil résume cette démarche en trois étapes-clés.

 

Projets-pilotes, vision de haut niveau et culture de la donnée

 

Dans un premier temps, il s’agit d’identifier des initiatives réalisables rapidement et rentables quasi immédiatement, par exemple dans le soutien aux ventes ou la logistique. Ces projets-pilotes permettent de tirer des leçons pour la transformation numérique de l’entreprise à plus long terme, tout en fournissant des revenus pour la financer. Le choix de ces initiatives doit être minutieux et respecter certains critères : grande chance de succès, retour sur investissement rapide et significatif, et forte visibilité au sein de l’organisation. L’idée est de se servir de leur réussite pour convaincre l’ensemble des collaborateurs du potentiel de l’analyse de données.

La deuxième étape enclenche une transformation plus profonde à travers l’établissement d’une stratégie basée sur une vision de haut niveau. Il s’agit d’élaborer un portefeuille d’opportunités regroupant des cas d’usage prioritaires, d’établir un plan pour les aborder dans un ordre logique, d’identifier les possibles obstacles à leur réalisation, et d’investir dans les outils permettant d’industrialiser l’analyse de données. Pour le BCG, cette vision doit tenir compte des capacités déjà existantes de l’entreprise en termes de numérisation et de données, et être mise en perspective par rapport aux meilleures pratiques dans son secteur. Le cabinet de conseil recommande aussi d’adopter une architecture flexible et ouverte adaptée à une approche guidée par les cas d’usage.

 

Agilité, pragmatisme et discipline représentent les clés du succès

 

Enfin, dans la troisième étape, les processus issus de la stratégie de transformation numérique sont généralisés à chaque entité de l’organisation, qui diffuse une véritable culture des données à l’ensemble de ses employés. Le succès de cette transformation se mesure à l’aune de sa durabilité. C’est pourquoi les responsabilités et les règles de gouvernance pour le développement des nouveaux systèmes doivent être clairement définies. L’entreprise doit aussi privilégier les talents capables d’exploiter des données, tout en promouvant l’autonomie et l’horizontalité. Selon le BCG, agilité, pragmatisme et discipline représentent les clés de la réussite.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un article au sujet des craintes des entreprises en matière de transformation numérique,

Et une tribune (en anglais) recommandant de conduire la transformation numérique par le haut.