A la conquête des nouveaux espaces numériques

Si analytique, big data, automatisation et intelligence artificielle sont parfois désignés comme responsables de l’érosion de l’emploi, on parle aussi de leur impact positif sur l’économie, l’innovation et le développement. Transport, fret, santé, loisirs, domotique, communication, agriculture, jouets… d’innombrables « objets » connectés alimentent en données des plateformes analytiques qui apportent de la connaissance. Cette connaissance est à l’origine de la création de produits, de services et d’innovations contribuant à l’amélioration du quotidien des individus, à de meilleurs processus des organisations et à la performance économique des entreprises.

Pour IDC, le marché mondial des big data augmentera de 50 % d’ici à 2019 pour atteindre 187 milliards de $ (contre 122 en 2015). D’après McKinsey, le numérique représente déjà 5,5 % du PIB de la France (soit 110 milliards €), avec un taux de croissance d’environ 5 % par an. Il est également à l’origine de 900 000 emplois directs et 1,5 million d’emplois liés.
Toujours selon McKinsey, 12 % du commerce de biens à l’échelle mondiale transitent par des plates-formes dématérialisées. Pour la première fois en 2016, les données ont plus contribué au PIB mondial (10 %) que les flux de biens matériels. Le potentiel de création de valeur du numérique atteindrait quant à lui plus de 1000 milliards € d’ici 2025.

La conquête des nouveaux espaces numériques est déjà bien avancée, alors que leurs limites s’éloignent sans cesse et laissent ainsi à la créativité et à l’imagination tout le loisir de se développer… pour le meilleur.

Découvrez ci-dessous notre sélection d’articles pour inspirer votre réflexion ainsi que des ouvrages et livres blancs que nous vous invitons à découvrir pendant la trêve estivale.

 

Nous vous souhaitons un très bel été !

 

Retrouvez l’intégralité de la newsletter