Les big data au secours des éléphants d’Afrique

Interrompre le déclin des éléphants vivant dans la savane africaine, voilà l’ambitieux défi que s’est lancé Paul Allen, co-fondateur de Microsoft. En équipant les réserves naturelles kenyanes d’une solution dédiée à la surveillance de l’environnement, il donne les moyens à ses gestionnaires de protéger les troupeaux contre la menace des braconniers.

A l’aide d’une équipe de conservateurs et de techniciens, Paul Allen déploie sa solution Domain Awareness System (DAS) dans des réserves naturelles kenyanes, en partenariat avec leurs gestionnaires, afin de prévenir d’éventuelles menaces de braconniers. La solution, qui agrège en temps réel les données de localisation des radios, véhicules, avions et capteurs présents sur les animaux au sein d’un tableau de bord unique, permet de visualiser la faune, les personnes et les différentes ressources mobilisées pour leur protection.

 

Une approche intégrée de la lutte contre le braconnage

D’après le dernier grand recensement des éléphants (Great Elephant Census), la population des éléphants d’Afrique aurait diminué de 30 % en seulement 7 ans, principalement en raison du braconnage. Un constat qui a déjà motivé l’installation de l’outil de surveillance DAS dans six réserves naturelles protégées, quinze autres devant suivre cet exemple en 2017. A terme, la solution devrait couvrir un périmètre de plus de 230 000 km2 de zone protégée au nord du Kenya.

 

L’ensemble des données collectées convergent sur une plateforme unique pour une approche intégrée de la sécurité et de la lutte contre le braconnage, avec à la clé des équipes plus efficaces et mieux coordonnées. En outre, les capacités de visualisation et d’analyse de la solution permettent aux gestionnaires de prendre sur le champ les meilleures décisions techniques et de déployer les bonnes ressources pour organiser la protection de la population d’éléphants.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Un système de prévision des famines mis en place au Kenya,

Les nouvelles start-ups agricoles.