La voiture autonome en quête de confiance

Si les géants du numérique ont rapidement conquis l’univers de la technologie, la route est encore longue pour triompher avec le véhicule autonome. Un récent rapport de Deloitte rapporte en effet que les consommateurs font plus confiance aux constructeurs traditionnels pour y parvenir. Sans être totalement convaincus, toutefois.

Selon une enquête récente de Deloitte concernant la voiture autonome, seulement 20 % des 22 000 consommateurs interrogés à travers 17 pays font confiance aux sociétés technologiques comme Waymo (Google) pour mettre au point sans encombre de tels véhicules. Les constructeurs automobiles traditionnels s’en sortent mieux, avec 47 % des suffrages, mais une personne sur trois pense que seul un nouvel entrant sera en mesure de transformer le rêve de la voiture sans conducteur en réalité. Cela malgré l’énorme couverture médiatique dont bénéficient les acteurs en place à chaque annonce d’un nouvel investissement en matière de véhicule autonome.

 

Des partenariats pour gagner la confiance des consommateurs

 

Parmi les hypothèses avancées pour expliquer cette relative circonspection, Deloitte retient notamment que plus de trois acheteurs américains sur quatre n’utilisent pas ou peu les services de VTC comme Uber ou Lyft, peu populaires en périphérie des agglomérations ou dans les campagnes, où la voiture individuelle demeure un marqueur social fort. Autrement dit, cette population se sent encore peu concernée par le passage vers une mobilité centrée autour de véhicules autonomes partagés.

Pour montrer leur progrès en matière de sécurité et convaincre les consommateurs, les concepteurs de véhicules autonomes multiplient les expérimentations en condition réelle et communiquent largement autour de leurs succès. En outre, les sociétés technologiques se tournent vers des partenariats avec les fabricants traditionnels, à l’image du rapprochement opéré entre Waymo et Fiat Chrysler, pour renforcer la confiance et augmenter leurs chances de réussite.

 

Lire l’article (en anglais)

 

En complément :

Le rapport de Deloitte (en anglais) au sujet de la course au véhicule autonome

Et un article à propos des trains autonomes.