Mobilité intelligente : Alstom multiplie les chantiers innovants

La mobilité intelligente s’invite dans les transports publics. Navettes autonomes, services aux voyageurs, cybersécurité, etc. : les chantiers innovants se multiplient chez Alstom, avec en ligne de mire l’amélioration des conditions de transport. Tour d’horizon.

La révolution des véhicules autonomes touche aussi le secteur des transports publics. Si beaucoup de métros roulent maintenant sans conducteur, l’idée de bus autonome commence tout juste à faire surface. Ainsi, Alstom a entrepris de tester une navette sans chauffeur sur plusieurs itinéraires parisiens, le but étant d’offrir des solutions complémentaires aux modes de transport ferroviaires (train, métro, tramway), par nature plus simples à automatiser.

 

Fluidifier le trafic multimodal grâce à l’analyse prédictive

 

Un autre aspect important de l’innovation en matière de mobilité intelligente concerne les nouveaux services aux voyageurs. Grâce à des données de circulation, mais également d’informations issues de capteurs positionnés directement dans les rames, les usagers du métropolitain pourront ainsi bénéficier d’informations utiles en temps réel : estimation du temps de trajet, interruption de service, et même taux d’occupation par voiture. L’objectif est à la fois d’améliorer les conditions de transport pour les passagers et de fluidifier le trafic, grâce à une solution analytique prédictive de supervision multimodale à laquelle travaille également Alstom.

La mobilité connectée impose aussi de prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurisation des infrastructures de traitement des données. Pour sécuriser les cartes électroniques livrées par ses fournisseurs, par exemple, le spécialiste des transports a noué un partenariat avec l’avionneur Airbus, qui dispose déjà de solutions en matière de cybersécurité.

 

Lire l’article

 

En complément :

Un article au sujet de minibus sans chauffeur,

un autre à propos de métros connectés,

et un dernier sur le fret ferroviaire connecté.